Ils voyagèrent vers des pays perdus Ils voyagèrent vers des pays perdus
Nouv.
Ils voyagèrent vers des pays perdus Ils voyagèrent vers des pays perdus

Ils voyagèrent vers des pays perdus

À propos

Le 11 novembre 1942, un télex apprend au monde abasourdi que le Maréchal Pétain a quitté Vichy pour rejoindre Alger où les Américains viennent de débarquer. À Londres, après la consternation c'est l'affolement. Le Général, qui a songé au suicide, décide de rassembler ses troupes et d'affréter un bateau de guerre surnommé le «cercueil flottant».
À bord de cette nouvelle arche de Noé, une galerie de personnages tous plus excentriques et baroques les uns que les autres. A commencer par la garde rapprochée du Général - Aron, Kessel, Druon -, des traîtres, des héros, sans oublier un cortège de jolies femmes, espionnes, amoureuses, cartomanciennes, princesses. Des intrigues se trament, des couples se forment et se défont, la drogue circule même parfois, tandis qu'apparaissent des villes légendaires comme Samarcande.
La plume de Jean-Marie Rouart virevolte, bondit, caracole. Mais derrière ce roman picaresque se cache un conte philosophique où, plus sérieusement, l'auteur s'interroge sur l'Histoire et ses folies, ainsi que sur certaines énigmes troublantes de la Résistance et de la Collaboration. Et sur une énigme plus grande encore : celle du temps qui fait l'Histoire et défait les amours.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782226457806

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    324 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    474 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marie Rouart

Jean-Marie Rouart est né le 8 avril 1943 à Neuilly-sur-Seine. Journaliste et écrivain, il est
l'auteur de neuf romans, dont Avant-guerre (Grasset, prix Renaudot 1983) et d'un essai sur
le suicide Ils ont choisi la nuit (Grasset, 1985). Il a été élu à l'Académie française le 18 décembre
1997 au fauteuil de Georges Duby.

empty